Ce projet hôtelier de dix étages hors sol et d’un étage de stationnements sous-terrain est composé d’une charpente d’acier traditionnelle sise sur des fondations en béton armé appuyées sur des pieux qui vont chercher le roc à une vingtaine de mètres plus bas. Le principal défi de ce projet consiste en une salle de spectacles de 60 pieds de portée sans colonnes par 150 pieds de profondeur située au Rez-de-Chaussée, ce qui implique que les neuf étages supérieurs se devaient de reposer sur une coûteuse structure de fermes (Cantruss) ou, à renforts d’ingéniosité, devenir un système structural auto-portant et redondant, permettant ainsi d’avoir une structure porteuse régulière au-dessus du grand espace ouvert. À cet effet, chaque étage consiste en une série de « fermes » en acier qui redistribuent la charge aux planchers, permettant d’avoir un système qui est sismiquement stable et surtout, économique par rapport aux appuis sur fermes.

Les travaux d’ingénierie ont aussi eut trait au génie civil, stationnements extérieurs, gestion des eaux pluviales et connexions aux réseaux municipaux.

CLIENT :

Complexe Hôtelier
La Cache de la Cité de Mirabel inc.

EXPERTISE REQUISE :

INGÉNIERIE DES STRUCTURES
ET GÉNIE CIVIL

CHARGÉ DE PROJET :

ÉRIC ST-GEORGES
NICOLAS LEBLANC

RÉALISATION :

JANVIER 2016 À ÉTÉ 2017

COÛT :

25M$