Mise aux normes de l’ambassade du CanadaParis, France

Le projet

St-Georges Structures et Civil a été mandatée pour effectuer une évaluation parasismique selon les critères du Code national du bâtiment du Canada (CNBC2010) pour le bâtiment situé au 130, rue du Faubourg St-Honoré à Paris (VIIIe arrondissement). Il s’agit d’un immeuble construit en 1900, comptant six étages avec un sous-sol. La structure porteuse consiste en une charpente hybride de maçonnerie porteuse en calcaire et de structure de bois massif, sise sur des fondations en pierre. Plusieurs modifications majeures en architecture et en structures ont été réalisées : créer un deuxième sous-sol, en sous-œuvre des ouvrages conservés; modifier la superstructure afin de répondre aux exigences de flexibilité des locaux; ajouter des murs de refends en béton armé pour reprendre totalement des charges latérales (vent et séisme).  

Milieu d’intervention

Situé dans le quartier remanié par le Baron Haussmann au cours du XIXe siècle, le bâtiment fait partie d’un ensemble de bâtiments inter-reliés. Les bâtiments introduits par Haussmann ont la particularité d’être tous construits par blocs entiers, couvrant une grande superficie et devant être considérés, au niveau sismique, comme interdépendants, ce qui introduit une dynamique particulière. À cela s’ajoute le milieu historique de très haute prestance. Pour ces raisons, la recherche de solutions s’est révélée complexe et nous a obligé à sortir des sentiers battus.

Défis et solutions

Le contexte historique du site, le type de structure et le site même de la construction ont constitué un défi tout au long du projet. Le lot inter-relié de bâtiment agit sismiquement comme un tout, mais des hypothèses quant à la ductilité et le comportement du bâtiment seul ont été mises de l’avant afin d’adapter le système de retenue latérale pour la masse seule du bâtiment concerné. Outre les contraintes techniques, les solutions retenues devaient tenir compte de l’environnement construit particulier tout autour et des particularités architecturales environnantes qui sont scrutées de manière très sévère par les architectes et urbanistes de la ville de Paris. 

Notre solution, des murs de refends et noyaux parasismiques en béton armé, a permis d’insérer des éléments résistant aux efforts latéraux, mais permettant aussi la reprise des efforts gravitaires pour la reconfiguration des espaces afin de satisfaire aux exigences des besoins de la nouvelle ambassade. Une fois les travaux terminés, la finition architecturale aura fait en sorte de cacher entièrement les structures massives et les occupants ignoreront leur existence même, conservant au bâtiment ses lettres de noblesse. 

Client : Ambassade du Canada

Mandat : Mise aux normes

Valeur : 60 M$

Emplacement : Paris, France

Dates : 2015-2017

Matériaux : Béton, maçonnerie

Sherbrooke

175, rue Wellington Sud
Sherbrooke (Québec) J1H 5E1
819 791-5744

Bromont

97, boulevard Bromont, bureau 101
Bromont (Québec) J2L 0P1
819 791-5744